top of page

Prendre soin des salariés en entreprises - Interview de Vincent Bernard dirigeant des Ateliers Pulsion Design




“J’ai pris la décision de penser au bien-être de mes collaborateurs. J’espère les aider à prendre conscience de l’importance de prendre soin de leur premier outil de travail : leur corps”. Vincent Bernard - Ateliers Pulsion Design - Février 2020


[Frédéric Pot] - Vincent, tu es dirigeant de Ateliers Pulsion Design depuis 2017 après 20 ans de carrière de commercial dans le groupe SBS. Pour quelle raison as-tu décidé de faire ce changement de vie professionnelle ?

[Vincent Bernard] - J’avais un très beau poste dans une très belle société avec un très bon salaire. Tout allait parfaitement bien. A 40 ans, après plus de 20 ans dans la même société, je me posais des questions, je commençais à m’ennuyer et il me restait plus de 20 ans avant la retraite. 

Deux choix se présentent à moi : soit je reste dans ma zone de confort en privilégiant le bien-être personnel (voyage, belle maison, le confort matériel en fin de compte), soit je me lance un nouveau défi professionnel pour m’amuser et me faire plaisir professionnellement.

J’ai fait ce 2ème choix et j’ai décidé de démarrer une nouvelle aventure en reprenant l’activité de la société Ateliers Pulsion Design.


[Frédéric Pot] - Peux tu nous décrire l'activité de Ateliers Pulsion Design mais surtout la nouvelle histoire que tu veux écrire avec tes équipes ?

[Vincent Bernard] - Nous avons un atelier de confection (avec des couturières) et un atelier de sérigraphie (impression textile). A l’origine, nous sommes des “façonniers” c’est-à-dire que nous fabriquons des vêtements pour des clients. Désormais, nous développons des produits spécifiques. En plus des marques comme Terre de marin, IKKS, Catimini, nos clients les plus connus sont le Puy du Fou (nous fabriquons des costumes) et des influenceurs (des Youtubeurs) pour qui nous développons leur marque textile.

Nous développons aussi beaucoup de vêtements d’image et de travail pour les clients PME (entre 10 et 500 salariés) comme des polos, chemises, T-shirt mais aussi des produits plus “techniques” tels que des pantalons spécifiques aux professions, des vêtements avec des normes spécifiques en termes de visibilité ou de contrainte au feu, etc.


[Frédéric Pot] - Tu as mis en place des soins en entreprises pour les salariés intéressés. Comment as-tu eu cette idée ?

[Vincent Bernard] - J’ai lancé cette démarche en 2019 avec mes délégués du personnel autour d’un de mes objectifs 2020 : penser au bien-être, de façon concrète, des collaborateurs dans leur intérêt mais aussi pour la société en limitant les arrêts de travail, les “bobos” du quotidien.

Bénévolement, j’anime l’émission de radio Terre d’entrepreneurs sur Dig Radio. Je t’ai invité pour que tu nous racontes ton histoire professionnelle et ce que tu souhaitais faire dans ta nouvelle vie professionnelle. J’ai découvert que ton approche était quasiment identique à la mienne.

Je t’ai contacté pour que tu m’expliques ton projet de soins en entreprise avant de présenter cette approche aux délégués du personnel. Ils ont de suite adhéré à cette idée et nous en avons alors parlé aux collaborateurs. Je ne voulais rien leur imposer car le choix devait leur appartenir. Nous avons alors organisé une rencontre entre mes collaborateurs et toi pour que tu leur présentes ton offre. Il était primordial qu’ils puissent te rencontrer, échanger avec toi et surtout que tu répondes à toutes leurs interrogations.

Ce sont eux qui ont donné l’accord final pour lancer ce projet et ils ont compris l’intérêt pour eux. Cette démarche de communication interne et implication des différentes parties a pris 3 mois environ. Je pense que nous avons géré cela de la bonne manière et cela me semble un prérequis indispensable.


[Frédéric Pot] - Quels sont tes objectifs en prenant cette décision ?

[Vincent Bernard] - Je sais très bien que tu ne résoudras pas l’ensemble des problèmes de santé de mes collaborateurs en une ou deux séances annuelles. Cependant, je souhaite que chaque collaborateur prenne conscience de l’importance de son bien-être physique au travail et en dehors : 

  1. a-t-il le réflexe d’aller chez un professionnel quand il commence à avoir une petite douleur ?

  2. dort il bien ?

  3. fait-il les bons gestes sur son poste de travail ?

Je pense que ce serait déjà un grand pas si chaque individu se pose ces questions.

Au delà de la séance que tu proposes pour soigner un problème existant, j’espère qu’en échangeant avec toi cela permettra à certains de consulter dès qu’ils en ressentent le besoin.

L’objectif principal est donc qu’ils prennent conscience que leur outil de travail le plus important est leur corps alors qu’ils ne pensent quasiment jamais à son entretien.


[Frédéric Pot] - As-tu d'autres projets innovants dans les cartons pour tes collaborateurs au niveau RH ou management ?

[Vincent Bernard] - J’espère pouvoir aller plus loin sur l’ergonomie des postes de travail, la posturologie voire organiser des exercices d’échauffements musculaires avant les prises de poste. Dans tous les cas, ce sont mes collaborateurs qui porteront ces projets qui se mettront en place au fur et à mesure pour répondre à de vrais besoins. Je ne veux pas que ces projets soient juste un moyen de se donner bonne conscience. Ils doivent être utiles au quotidien pour les collaborateurs dans leur activité professionnelle.

 

Je remercie Vincent pour cette interview et son retour d'expérience sur la mise en place de projets sur le bien-être des salariés en entreprises.


Frédéric Pot - Ostéo énergéticien - 06 45 34 07 14

2 vues

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page